Démarches et éléments à connaître pour visiter le Sri Lanka en 2020


Nous nous sommes rendus au Sri Lanka durant l'été 2014. C'était un voyage formidable durant lequel nous avons pu profiter de la plage Mirissa et de ses baleines, de la savane d'Uda Walawe et de ses buffles ou encore réalisé l'ascension du Sri Pada. C'est avec des souvenirs plein la tête et la volonté de découvrir de nouvelles choses (notre séjour n'avait duré que 10 jours) que nous avons souhaité y retourner en 2020. Mais les règles se sont durcies durant la période de Covid-19 pour entrer au Sri Lanka.


Les nouvelles démarches administratives pour un visa au Sri Lanka

Pour se rendre au Sri Lanka, il est possible d'obtenir un visa en ligne (e-visa) sur le site http://eta.gov.lk/. Attention de ne pas être victime d'un faux site internet, certaines arnaques existent. Seul ce site internet est certifié pour obtenir un visa en ligne pour le Sri Lanka. L'agence Action Visas offre ce service si vous n'avez pas le temps : https://www.action-visas.com/visa/Sri-Lanka-ETA

Afin d'obtenir le visa pour y entrer, il faut désormais fournir les éléments suivants : 

  • un billet de retour déjà réservé
  • une attestation d'hébergement dans un établissement certifié
  • un itinéraire précis de votre voyage ainsi 
  • un justificatif d'assurance maladie à l'étranger

Jusqu'à nouvel ordre, le gouvernement sri lankais a également changé le tarif du visa, qui est désormais à 100US$ soit environ 90€. Il existe trois points d'entrée valables : les aéroports Bandaranaike de Colombo, Ratmalana de Colombo et Mattala Rajapaksa de Hambantota.

Deux types de e-visas sont délivrés. Vous les trouverez probablement sous l'appellation ETA (electronic travel authorization). Les deux types d'ETA sont :

  • l'ETA touristique, une autorisation qui permet de rester sur le sol sri lankais jusqu'à 30 jours. Il était de 35€ à l'époque où nous nous étions rendus dans le pays. Aujourd'hui, les tarifs ont changé à 90€ comme nous le mentionnons précédemment, à cause de la période de pandémie. Il était également possible à cette époque d'obtenir son ETA sur place en cas d'oubli, moyennant une légère hausse de tarif.
  • l'ETA de transit : il s'agit d'une autorisation pour une période de 2 jours maximum. Comme son nom l'indique, il est utile si vous ne comptez pas rester et êtes juste de passage au Sri Lanka. Il est gratuit, mais il est tout de même nécessaire de faire les démarches au préalable en réalisant une demande sur le site. Attention, durant la période de Covid-19, cet ETA peut ne pas être proposé car seuls les séjours minimum de 5 jours sont autorisés. Pour obtenir les informations en temps réel, rendez-vous sur le site qui délivre les visa (http://eta.gov.lk/).

Sur ce même site, le gouvernement sri lankais publie une liste d'établissement certifiés pouvant accueillir les voyageurs. Une preuve de votre réservation dans l'un de ces établissements sera demandée lors de la finalisation de votre demande d'ETA.

Des tests virologiques PCR désormais réalisés à l'entrée

Il est désormais demandé de présenter un test PCR négatif réalisé 72h maximum avant le départ pour le Sri Lanka. Un nouveau test PCR gratuit est réalisé à l'entrée du Sri Lanka. D'après les informations que l'on a recueilli, il est nécessaire d'attendre plusieurs heures les résultats de ce test, et donc de rester en transit en attendant la validation. Un second test est réalisé 4 à 5 jours après l'entrée au Sri Lanka. Et pour les voyageurs restant plus de 10 jours, un troisième test est également prévu. Si le test venait à être positif, une quarantaine d'au moins 14 jours est observée dans un hôtel ou un hôpital certifié par le gouvernement sri lankais.

Les contraintes sont donc nombreuses en cette période de Covid-19 pour se rendre au Sri Lanka : tests virologiques, impératifs administratifs, attentes des résultats des tests... De plus, la situation peut constamment changer, et il faut bien surveiller si il est toujours autorisé de voyager dans le pays sur le site du gouvernement qui délivre les e-visas (une réouverture des frontières avait par exemple été prévue le 1er août 2020 puis reportée). De notre côté, nous attendons que la situation se stabilise afin de retourner au Sri Lanka, un pays qui vaut vraiment le détour pour ses safaris, ses plages et ses randonnées. Pour être sûrs de vivre un voyage réussi, nous patienterons quelques mois de plus.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>